Rechercher

Bravo, Dr. Laurent Duvernay-Tardif !


Habituellement, j’écris sur l’agriculture. Aujourd’hui, je me contenterai de vous dire que Flamingo a transformé plus de 500 millions de poulets afin d’offrir un milliard d’ailes aux Américains le 2 février dernier. À la suite du Super Bowl, c’est plus fort que moi, je ne peux passer sous silence le « phénomène Docteur Laurent Duvernay-Tardif » !


Le Super Bowl LIV 2020 étant derrière nous, ce sont désormais les festivités qui commencent pour les champions. Une seule équipe gagnante sur un total de 33, ce n’est pas rien ! Le 2 février dernier, Docteur Laurent Duvernay-Tardif entre dans l’histoire. Il devient le premier québécois à remporter le prestigieux trophée de la NFL. Je suis certain qu’aujourd’hui, plusieurs Québécois portent fièrement les couleurs des Chiefs de Kansas City, et ce, avec raison !


Ayant moi-même pratiqué le football américain lors de mon parcours universitaire, fier défendeur du Rouge et Or de l’Université Laval et étudiant en génie mécanique, je ressens l’importance de partager mon admiration envers notre docteur national, n’ayant personnellement vécu qu’un centième de son expérience de vie.


Le sensationnalisme d’aujourd’hui nous présente généralement que la pointe de l’iceberg, le résultat final d’un accomplissement. Nous voyons rarement la base du glacier, les épreuves à traverser. Personne ne nous présente tous les sacrifices que Dr Laurent a dû faire pour se rendre au sommet de la gloire. On ne voit que le moment où il soulève le précieux trophée, le titre « Dr » qu’il peut signer devant son nom ou même son lucratif contrat professionnel. Cependant, qu’en est-il de la base de la pyramide?


Cette base repose sur des échecs et des succès constants. Elle constitue un mixte d’une famille unie, d’amitiés sincères, de pleurs et de joies, de peurs et de sentiments invincibles, d’entraîneurs durs et compréhensifs, de coéquipiers et d’adversaires compétitifs.


Voici le genre d’interrogation d’un étudiant-athlète comme Docteur Duvernay-Tardif : comment se préparer à un examen de pédiatrie générale après avoir fait un long voyage en autobus de 12 heures à Mount-Allison au Nouveau-Brunswick ? Ajoutons à cela un imprévu lors du match : revenir avec une blessure à un coude qui le forcera à prendre des traitements de physiothérapie pour rajouter à la charge d’étude.


Ce que nous apprenons quand nous sommes étudiants-athlètes, c’est d’avoir une planification chargée, tout en restant flexible aux réalités de la vie. Nous apprenons vite que nous avons 80 heures de travail scolaire, mais seulement 25 heures de temps disponible pour y travailler. Alors, on le priorise. On fait des plans continuellement en changement. J’ai eu souvent le commentaire suivant de mon entraîneur : on doit défendre le pain et le beurre de notre adversaire. Le reste, c’est l’acharnement au travail qui fera la suite. Il faudra s’ajuster au cours du match. On apprend jeune le déroulement de la vie! On apprend aussi la compétition saine. On apprend qu’on devra possiblement se battre pour un poste de partant avec son meilleur ami, son coloc, son partenaire d’entraînement. On apprend la valeur d’une équipe, de travailler tout le monde dans le même sens, d’avoir la même vision, un but commun. On apprend à défendre notre collègue, quoi qu’il en soit, même si le courant ne passe pas nécessairement avec lui. On apprend à travailler pour l’honneur sans rien demander en retour. On apprend par les vétérans que la vie n’est qu’une question d’attitude.


Très peu de gens peuvent comprendre ce que Docteur Laurent a réussi à faire. C’est gros ! Très gros! Passer d’une équipe universitaire canadienne (Redman de McGill) à une équipe de la NFL, être partant tout en finissant son cours de médecine et gagner le Superbowl; Bravo Doc !


Quelle belle fierté québécoise. Il a même su déranger les hauts dirigeants de la NFL. Non pas en émettant des commentaires désobligeants ou bien racistes, ou en ayant un démêlé avec la police. Il a simplement demandé d’afficher Dr au dos de son chandail. Quel dérangement exemplaire!


De nos jours, il est rare pour les jeunes d’avoir un modèle unique, une idole ayant tout ce qu’il faut, avec une attitude irréprochable. Nous sommes loin de ces influenceurs qui se créent une vie imaginaire sur Facebook ou Instagram. Ces fausses idoles n’ayant jamais rien réussi dans leur vie, mise à part faire des selfies et vendre du rêve irréaliste. En Docteur Laurent, les jeunes voient un homme vrai, spontané, familial, généreux, reconnaissant face à ses amis et à sa famille qui l’a toujours supporté. Ils ont devant eux un modèle brillant grâce à son diplôme en médecine, brillant grâce à ses exploits sportifs et surtout, brillant par sa personnalité généreuse, authentique et vraie.

Cher docteur, ton accomplissement restera gravé dans ta mémoire pour le reste de ta vie. Porte fièrement ta bague de champion national et mets-la dans le majeur pour tous ceux qui t’ont dit que c’était impossible!


Suivrez-vous Laurent Duvernay-Tardif sur Facebook ? Vous devriez… il vous inspirera peut-être à vous dépasser !

8 vues

Détails

7140 Avenue Nicolas-Perrot

Bécancour, QC G9H 3C3

819 383-3392

info.fermela@gmail.com

Politique de la ferme

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

© by Ferme La
Créé avec Wix.com

0